Dans quel cas consulter un Ostéopathe ?

L’Ostéopathie, une méthode thérapeutique manuelle
L’Ostéopathie, une méthode thérapeutique manuelle

L’ostéopathie en cas de douleur

Dans la grande majorité des cas, les patients se tournent vers l’ostéopathie pour soulager des douleurs qui persistent. Le mal de dos reste la première cause de consultation mais l’ostéopathie peut aussi soulager les troubles fonctionnels suivants:

  • Douleurs liées au système musculo-squelettique (Lombalgies, lumbagos, Torticolis, Sciatiques, Entorses, Rhumatisme, …)
  • Douleurs liées au système neurologique et crânien (Migraines, Céphalées, Douleurs faciales et orbitaires, Vertiges, Pathologies ORL: Rhinite, Sinusites chroniques, Otites chroniques, Conjonctivite, …)
  • Douleurs liées au système viscéral (Reflux gastro-œsophagien, Troubles digestifs, Ballonnements, Brûlures d’estomac, Nausées, Diarrhée chroniques, Constipation, Infections urinaires, Hémorroïdes, Hypofertilité, Règles douloureuses, …)

L’ostéopathie après un traumatisme

Les accidents de la vie sont malheureusement nombreux et imprévisibles: chutes, accidents de voiture, maladies, ou bien même chocs psychologiques. Ces traumatismes peuvent paraître sans conséquences sur le moment, mais il affectent la structure et le fonctionnement du corps.

Le corps, caisse de résonance des souffrances, répond à l’événement traumatisant par de multitudes compensations (posture, tonus, respiration…). Des douleurs peuvent se manifester parfois plusieurs mois après l’accident. En ostéopathie, ce concept est appelé la « mémoire tissulaire ».

L’ostéopathie aide le corps à compenser et assimiler le traumatisme. Votre ostéopathe redonnera de l’équilibre et de la mobilités aux structures qui n’en ont plus afin de soulager votre douleur.

Quelques exemples de traumatismes pouvant nécessité un bilan ostéopathique:
  • Entorses
  • Accident de route
  • Chute, coups
  • Opération chirurgicale
  • Choc psychologique (décès, rupture,…)

Si vous suivez déjà un traitement, l’ostéopathie intervient en complément. Elle peut faciliter la réadaptation à la suite d’une intervention chirurgicale, et permettra également de raccourcir considérablement la durée d’immobilisation et de guérison après une blessure sportive.

Attention: Vous devez toujours faire un bilan avec votre médecin ou les services compétents suite à un traumatisme.
L’ostéopathie est en complément. Votre praticien ne peut pas travailler sur des tissus déchirés, enflammés ou abîmés.

L’ostéopathie en prévention

Une autre action moins connu de l’ostéopathie est l’amélioration du confort de vie. Il n’est en effet pas nécessaire d’entendre qu’une douleur s’installe pour aller consulter un ostéopathe.

Votre praticien ne fait pas que traiter les symptômes de vos troubles, il va chercher à en déterminer la cause. Il va donc pouvoir repérer un dysfonctionnement et le traiter avant même que des douleurs n’apparaissent

Il est donc conseillé de réaliser 1 à 2 consultations par an avec votre ostéopathe. Cela vous permettra de vous maintenir en bon état de santé.

En pratique, l’ostéopathie se montrera également efficace pour réduire la fatigue et soulager le stress.


Y a t-il des contre-indications à l’ostéopathie?

L’ostéopathie est une méthode thérapeutique douce qui permet de soigner uniquement les troubles fonctionnels du corps humain.

Lorsque le patient souffre de pathologies dégénératives ou inflammatoires, l’ostéopathie peut participer à la guérison mais pas soigner à elle seule la maladie. L’ostéopathie ne remplace pas une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale ou médicamenteuse.

Si lors de votre consultation, votre état de santé ne permet pas à votre ostéopathe de vous traiter, celui-ci saura vous réorienter vers les spécialistes concernés.